Société scientifique historique et archéologique de la Corrèze
Menu principal
Accueil
Histoire de la Société
Les nouvelles de la société
Interactivité
Les activités
Les bulletins
Les conférences
Présentation générale des conférences (résumés)
Organisation des documents téléchargés
Téléchargements
Galeries photo
Questions fréquentes
Nous contacter
Manifestations et actualités diverses
La lettre de la présidente
Sites intéressants-Liens
Devenir sociétaire
Bibliographie
Moteur de recherche
Identification





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
La lettre de la présidente d'octobre 2009 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
  • Bien que la mode des célébrations de centenaires, qu'il s'agisse de celui de la Révolution ou de tout autre évènement soit une mode un peu facile, nous ne pouvons laisser passer en cette année 2009 l'occasion de commémorer le décès de l'un de nos principaux fondateurs, Ernest Rupin (1845-1909).
  • Ernest Rupin a été notre Président de 1881 à 1903, puis président d'Honneur jusqu'en 1909.Il a créé avec ses propres collections et celles de ses amis, le Musée de Brive qu'il a dirigé comme conservateur bénévole jusqu'à son décès. 
  • Il a su fédérer autour de lui un groupe d'historiens, d'archéologues et de chercheurs qui ont fait vivre la grande époque de nos bulletins jusqu'à la guerre de 1914-1918.
  • C'était un chercheur méthodique  qui a touché successivement l'histoire, la botanique, la spéléologie, la préhistoire, l'histoire de l'art, l'histoire des religions, la numismatique, l'héraldique et même la graphologie.
  • Il était modeste et bienveillant, qualités rares chez les érudits et il a réussi à cette époque où les querelles religieuses faisaient rage dans la République, à se tenir à l'écart des affrontements, bien que la gauche anticléricale l'ait traité de " clérical toujours fourré dans les églises". et que la droite catholique lui ait reproché de mette à bas avec l'assistance de Robert de Lasteyrie, le mythe de l'ermite Amadour disciple du Christ.
  • Ernest Rupin a non seulement doté Brive d'un musée que le conseil municipal après son décès avait pris la sage et juste décision de baptiser Musée Ernest Rupin, mais encore il a beaucoup oeuvré, tant au Congrés archéologique de France en Corrèze en 1890, qu'à la suite de la mise en valeur du site de Rocamadour, pour que sa ville natale devienne une plaque tournante du Tourisme régional.
  • Malheureusement, le monde est oublieux : trouvant sans doute que son nom ne sonnait pas assez bien, son musée a été débaptisé à la faveur de son déplacement et appelé musée Labenche (bien que cette Labenche ne soit que le nom d'un menu fief de la famille de Calvimont).
  • Les édiles ne lui ont offert qu'une rue située derrière le lycée d'Arsonval, et qui ne rappelle, ni sa maison natale, boulevard Edouard Lachaud, ni celle de son épouse, une demoiselle Mage, place du Civoire, actuellement place des patriotes martyrs.
  • C'est pourquoi, dans la mesure de nos moyens, nous allons du 1er au 15 décembre, commémorer son décès en lui consacrant une exposition au Logis des Clarisses dans son ancien musée.
  • Notre assemblée générale du samedi 12 décembre dans la salle du Musée d'art st d'histoire Labenche lui sera dédiée.
  • Nous proposons à ceux de nos membres qui le désirent de venir diner avec nous le mercredi 2 décembre à la "JARDIN D'ERNEST", restaurant installé dans une partie de sa maison natale.
  • Nous signalons enfin, que, dans le numéro de septembre 2010 d'ARCHIVES EN LIMOUSIN.consacré à l'érudition en Limousin, nous pensons pouvoir faire un article  consacré aux débuts de notre société et à la personnalité d'Ernest Rupin.
  • Toutes les autres suggestions seront les bienvenues à condition que ceux qui nous font des propositions ou qui possèdent des documents susceptibles d'intéresser notre exposition ou les notices  que nous allons consacrer à Ernest Rupin, nous parviennent suffisamment tôt et ne supposent pas de mise de fonds trop considérable.
Dernière mise à jour : ( 15-10-2009 )
 
< Précédent   Suivant >
 
 Accueil arrow La lettre de la présidente arrow La lettre de la présidente d'octobre 2009