Société scientifique historique et archéologique de la Corrèze
Menu principal
Accueil
Histoire de la Société
Les nouvelles de la société
Interactivité
Les activités
Les bulletins
Les conférences
Présentation générale des conférences (résumés)
Organisation des documents téléchargés
Téléchargements
Galeries photo
Questions fréquentes
Nous contacter
Manifestations et actualités diverses
La lettre de la présidente
Sites intéressants-Liens
Devenir sociétaire
Bibliographie
Moteur de recherche
Identification





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Année 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

  • Nous vous souhaitons à tous, pour vous-même et pour ceux qui vous sont chers, une bonne Année 2011.
  • C'est la 133e de notre Société, cette vieille dame limousine qui a réussi, malgré les aléas à publier sans aucune interruption ses bulletins depuis 1878.
  • Cédons à la magie des chiffres et remontons le temps.
  • Il y a 100 ans en 1911 la France et l'Allemagne se disputaient le Maroc, et Marie Curie recevait le prix Nobel de Chimie.
  • Il y a 200 ans, en 1811, le code pénal voyait le jour, Benjamin Delessert découvrait le sucre de betterave et l'Europe connaissait un an de paix avant la campagne de Russie. 
  • Il y a 300 ans en 1711, Fénelon rêvait à un régime moins absolutiste, Louis XIV vieillissait. Les grands hivers se succédaient amenant disette et misère.
  • Il y a 400 ans en 1611, naissait à Sedan Henri de la Tour le futur maréchal de Turenne. A Paris, Marie de Médicis laissait gouverner Concini.
  • Il y a 500 ans en 1511, la Sainte Ligue réunissait l'Europe contre la France et Louis XII, le père du peuple songeait à faire déposer le Pape.
  • Il y a 600 ans en 1411, Armagnacs et Bourguignons s'affrontent. A Brive, le vicomte Raymond VIII de Turenne réussit après 10 ans de lutte, à se faire payer des tailles par les bourgeois.
  • Il y a 700 ans en 1311, c'est le temps des rois maudits. On expulse les Lombards, après avoir chassé les juifs et persécuté les Templiers.
  • Il y a 800 ans, en 1211, Simon de Montfort assiège en vain Toulouse mais se fait rendre hommage par les barons du Quercy. De leur côté, les barons de Malemort obtiennent, de l'évêque de Limoges, que Brive se reconnaisse leur vassale.
  •  Il y a 900 ans, en 1111, le roi capétien Louis VI le Gros entame la lutte contre les grands féodaux de l'Ile de France, son domaine. Quant à l'Empereur d'Allemagne, il envahit l'Italie et force le pape Pascal II à renoncer à une part de son pouvoir temporel.
  • Il y a 1000 ans, en 1011, la féodalité triomphe. C'est le temps des châteaux, mais aussi celui des abbayes et des pèlerinages. Duc d'Aquitaine, duc de Gascogne et comte de Toulouse se partagent le Sud-Ouest.
  • Il y a 1100 ans, en 911, l'abbaye de Cluny a un an. Son fondateur est Guillaume d'Aquitaine. Charles le simple cède la région de Rouen au chef normand Rollon, qui se convertit et prend le nom de Robert.
  • Il y a 1200 ans en 811, Charlemagne a laissé l'Aquitaine à son troisième fils Louis, dit le Pieux sacré à 4 ans par le pape en 781. Il va devenir empereur à la mort de son père en 814, car ses frères aînés Pépin  et Charles viennent de mourir.
  • Il y a 1300 ans, en 711, les Arabes d'Afrique du Nord envahissent l'Espagne.
  • Il y a 1400 ans, en 611, la reine Brunehaut pousse l'un contre l'autre, ses deux petits-fils Théodebert roi d'Austrasie et Thierry roi de Bourgogne. Théodebert est vaincu et tué. Brunehaut aimait bâtir. On lui attribue des châteaux et des routes.
  • Enfin, il y a 1500 ans en 511, Clovis meurt et ses quatre fils se partagent son royaume. Thierry l'aîné à l'Est avec Cologne ou Verdun mais aussi l'Auvergne, conquise par lui sur les Wisigoths, le Limousin et le Quercy. Les Wisigoths qui avaient conquis l'Aquitaine 100 ans plus tôt se replient en Septimanie.
  • Si ce voyage dans le temps ne vous a pas donné le tournis, vous avez pu constater que les années 11 ne sont pas de grandes années.
  • Louis XIV ou Charlemagne sont à la fin de longs règnes. C'est aussi le temps des régences ou des guerres civiles : Marie de Médicis et les protestants, Charles VI le fou et le duc de Bourgogne, Charles le Simple et les Normands. Il ne se déroule aucune grande bataille, ni aucun grand traité. Même Napoléon fait une pose dans la conquête de l'Europe !
  • En somme, l'histoire semble hésiter ou se mettre en sommeil avant les grands affrontements.
  • Est-ce un présage ? C'est peu souhaitable et ce n'est pas ce que nous souhaitons. Contentons-nous plutôt de la réflexion de Jorge Luis Borges : "Toutes les époques sont des époques de transition. Nous ne savons qu'une seule chose de l'avenir, ou plutôt des avenirs, c'est qu'il ne ressemblera pas au présent."
Dernière mise à jour : ( 26-05-2013 )
 
< Précédent   Suivant >
 
 Accueil arrow Les nouvelles de la société arrow Année 2011