Société scientifique historique et archéologique de la Corrèze
Menu principal
Accueil
Histoire de la Société
Les nouvelles de la société
Interactivité
Les activités
Les bulletins
Les conférences
Présentation générale des conférences (résumés)
Organisation des documents téléchargés
Téléchargements
Galeries photo
Questions fréquentes
Nous contacter
Manifestations et actualités diverses
La lettre de la présidente
Sites intéressants-Liens
Devenir sociétaire
Bibliographie
Moteur de recherche
Identification





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
La sorcellerie au Moyen Age, mythe et réalités Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
  • Il n'y a pas beaucoup de témoignages de la sorcellerie en Bas-Limousin, sinon un procès fait à Meyssac au XVe siècle.
  • A cette occasion, on étudie la montée de l'intolérance au cours du Moyen Age à l'égard des formes différentes de sorcellerie que sont la magie savante, les croyances populaires, l'utilisation de plantes guérisseuses ou mortelles et la magie noire.
  • La peur du diable, la croyance en un complot entre lui et les sorciers culminent au XVe siècle et au XVIIe siècle. Elles coincident avec des périodes de troubles. L'église catholique d'une part, et le pouvoir royal d'autre part, ont tendance à s'en disputer le contrôle jusqu'à ce que la raison l'emporte et que l'on cesse de brûler les sorciers et les sorcières. 
 
< Précédent
 
 Accueil arrow Présentation générale des conférences (résumés) arrow La sorcellerie au Moyen Age, mythe et réalités